Explorer les différents items pour donner votre diagnostic
Vous avez débloqué un nouvel onglet
Validez votre choix...
Mauvaise réponse, choisissez un autre diagnostic
Bonne réponse.
Bonne réponse ! Validez vos arguments.
Essayez un autre cas patient ?
Patient
Patiente de 17 ans, célibataire, en CAP cuisine
Motif de consultation
Prurit et rougeurs des 2 mains
Histoire de la maladie
Depuis le début de son CAP, elle a des rougeurs et brûlures des 2 mains et avant-bras
Une gêne majeure lors de la plonge
Amélioration partielle par l’application de dermocorticoïdes
Antécédents
Familiaux : maman asthmatique
Personnels : dans l’enfance, 3 “eczémas“ de 3 mois à 2 ans. Ensuite, elle a régulièrement des plaques rouges au niveau du visage et du pli des coudes
SUIVANT
Examen clinique général
Tension artérielle : 11/7 mmHg
Pouls : 95 battements/minute
Température : 37,9°C
Examen cardiovasculaire sans particularité
Aires ganglionnaires libres
Taille : 1,70 m
Poids : 62 kg (IMC normal)
Insomnies liées au prurit
En arrêt de travail
Examen dermatologique
Éruption érythémato-vésiculeuse de la face dorsale des mains remontant jusqu’aux coudes
Atteinte identique sur le visage, avec une fissure au niveau du lobule de l'oreille

Avec l’autorisation du Dr H. Barthélémy

SUIVANT
Devant ce tableau clinique, les diagnostics suivants ont été évoqués :
Une dermite de contact aux produits de vaisselle
Une poussée de dermatite atopique (ou eczéma atopique) de l’adulte
Une gale
SUIVANT
Veuillez trouver les résultats des examens complémentaires prescrits :
NFS : normale
Ionogramme sanguin : pas d'anomalie
Créatinine : normale
IgE totales : élevées
SUIVANT
Quel est votre diagnostic ?
VALIDER
Quel est votre diagnostic ?
SUIVANT
Une dermatite atopique (eczéma atopique)

Quels arguments étayent votre diagnostic ?

Oui, étaye le diagnosticNon, n'étaye pas le diagnostic
Atopie personnelle et familiale
Début dans l’enfance
Prurit insomniant
Aggravation par le travail
VALIDER
Une poussée de dermatite atopique (ou eczéma atopique) de l’adulte
Quelle est votre prise en charge ? (Réponses multiples)
VALIDER
Conclusion
Les bonnes réponses sont :
Oui, étaye le diagnosticNon, n'étaye pas le diagnostic
Atopie personnelle et familiale
Début dans l’enfance
Prurit insomniant
Aggravation par le travail
L'avis de l'expert :
Ce cas illustre l’effet de la dermatite atopique sur la vie des patients. Elle se classe numéro 1 des dermatoses en matière d’impact sur la qualité de vie. Chez cette patiente, une prise en charge précoce va permettre de poursuivre l’activité professionnelle choisie. On évite un désastre personnel et professionnel, qui aggraverait probablement la poussée. En conclusion il faut traiter efficacement (traitement systémique) et rapidement afin d’éviter que s’installe un cercle vicieux avec dégradation de l’image de soi.
Cas clinique proposé et rédigé par le Dr Hugues Barthélémy, Praticien Hospitalier en dermatologie CH Auxerre 
Le formulaire a été envoyé avec succès !
Votre avis compte
Je souhaite recevoir des informations sur l’actualité Sanofi.
Je veux rester inform(é)e

Les scores d’évaluation de la sévérité et du retentissement de la dermatite atopique (eczéma atopique) sont variés et différents selon les pays.

La sévérité de la dermatite atopique (eczéma atopique) peut être appréciée par 3 scores 1 :

SCORAD

Score de sévérité, intensité des symptômes, critères subjectifs
qui évalue le prurit, la qualité du sommeil, sur 102.

DLQI

Score de qualité de vie en dermatologie, sur 30.

EASI

Score de sévérité topographique, intensité des symptômes, sur 72.

Dermatite
atopique
LégèreModéréesévère
SCORAD 2< 2525-50> 50
DLQI 3< 56-10> 10
EASI 41-77-21> 21

(1) Rehal B. and Armstrong A. Health outcome measures in atopic dermatitis: a systematic review of trends in disease severity and quality-of-life instruments 1985–2010. PloS one 6.4 (2011): e17520

(2) Wollenberg, A., et al. Consensus‐based European guidelines for treatment of atopic eczema (atopic dermatitis) in adults and children: part II. Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology 32.6 (2018): 850-878.

(3) Silverberg JI. et al. Severity strata for POEM, PO-SCORAD, and DLQI in US adults with atopic dermatitis. Ann Allergy Asthma Immunol. 2018 Oct;121(4):464-471.

(4) Leshem YA, et al. What the Eczema Area and Severity Index score tells us about the severity of atopic dermatitis: an interpretability study. Br J Dermatol. 2015;172(5):1353-7