Explorer les différents items pour donner votre diagnostic
Vous avez débloqué un nouvel onglet
Validez votre choix...
Mauvaise réponse, choisissez un autre diagnostic
Bonne réponse.
Bonne réponse ! Validez vos arguments.
Essayez un autre cas patient ?
Patient
Patient de 51 ans, cubain, employé dans un restaurant
Motif de consultation
Eczéma
Histoire de la maladie
Depuis 3 ans vous rapporte des poussées d’eczéma, localisées en regard du cou, des plis de flexion. Un traitement en cure courte par dermocorticoïdes permet d’améliorer la poussée, mais les lésions reviennent fréquemment. Il vous informe également que ses lésions s’aggravent lorsqu’il porte son chat dans ses bras. Il vous dit avoir fait un bilan allergologique (prick-tests) qui montre une sensibilité aux aéroallergènes. Les patch-tests réalisés étaient négatifs.
Antécédents
Familiaux : asthme chez la sœur
Personnels : asthme, rhinoconjonctivite
SUIVANT
Examen clinique général
Tension artérielle : 133/63 mmHg
Pouls : 54 battements/minute
Température : 37,3°C
Examen général normal
Examen dermatologique
Plaques lichénifiées en regard des plis de flexion
Lésions hypochromiques en regard du bas du dos
Prurit diffus, lésions de grattage
Xérose cutanée diffuse







Avec l’autorisation du Dr L. Dequidt

SUIVANT
Devant ce tableau clinique, les diagnostics suivants ont été évoqués :
Une dermatite atopique (eczéma atopique)
Un eczéma de contact aux aéroallergènes identifiés
Une gale
Un pityriasis versicolor
SUIVANT
Veuillez trouver les résultats des examens complémentaires prescrits :
NFS : normale
CRP : 32 mg/L
Ionogramme sanguin : normal
SUIVANT
Quel est votre diagnostic ?
VALIDER
Quel est votre diagnostic ?
SUIVANT
Une dermatite atopique (eczéma atopique)

Quels arguments étayent votre diagnostic ?

Oui, étaye le diagnosticNon, n'étaye pas le diagnostic
Atopie personnelle et familiale
Âge du patient
Évoluant par poussées
Maladie chronique évoluant par poussées
Xérose cutanée diffuse
Efficacité des dermocorticoïdes
Sensibilité accrue à certains aéroallergènes
VALIDER
Une dermatite atopique (eczéma atopique)
Quelle est votre prise en charge ? (Réponses multiples)
VALIDER
Conclusion
Les bonnes réponses sont :
Oui, étaye le diagnosticNon, n'étaye pas le diagnostic
Atopie personnelle et familiale
Âge du patient
Évoluant par poussées
Maladie chronique évoluant par poussées
Xérose cutanée diffuse
Efficacité des dermocorticoïdes
Sensibilité accrue à certains aéroallergènes
L'avis de l'expert :
La dermatite atopique (eczéma atopique) n’est pas seulement une maladie du nourrisson ou de l’enfant. Elle peut apparaître parfois à l’âge adulte( < 10 %)1.
Dans ce cas clinique :
Il n’y a aucun argument pour une gale ou un eczéma de contact
Il ne s’agit pas non plus d’un pityriasis versicolor ; en effet les lésions hypochromiques observées correspondent à des séquelles post-inflammatoires.
L’antécédent d’atopie personnelle et familiale, associé au caractère chronique de la dermatose, évoluant par poussées, avec une sensibilisation à des aéroallergènes (poils de chats dans ce cas et acariens) nous oriente vers ce diagnostic.
Critères de diagnostic de la dermatite atopique (eczéma atopique) de l’United Kingdom Working Party 2
Critère obligatoire : dermatose prurigineuse associée à 3 ou plus des critères suivants :
1.
Antécédents personnels d'eczéma des plis de flexion (fosses antécubitales, creux poplités, face antérieure des chevilles, cou) et/ou des joues chez les enfants de moins de 10 ans.
2.
Antécédents personnels d'asthme ou de rhume des foins (ou antécédents d'asthme, de dermatite atopique (eczéma atopique), ou de rhinite allergique chez un parent au premier degré chez l'enfant de moins de 4 ans).
3.
Antécédents de peau sèche généralisée (xérose) au cours de la dernière année.
4.
Eczéma des grands plis ou eczéma des joues, du front et des convexités des membres chez l'enfant au-dessous de 4 ans.
5.
Début des signes cutanés avant l'âge de 2 ans (critère utilisable chez les plus de 4 ans seulement).
Épidémiologie de la dermatite atopique (eczéma atopique) dans le monde 3 :
Des études épidémiologiques ont été conduites dans de nombreuses populations : asiatiques, africaines, issues d’Amérique Latine et du Moyen-Orient. Les résultats sont variables, mais la fréquence de la dermatite atopique (eczéma atopique) est globalement similaire, quels que soient le pays considéré et la couleur de la peau. Les biais méthodologiques inclus l’accès, le recours aux soins, les tendances culturelles et les données socio-démographiques. Il y a autant de dermatites atopiques (eczéma atopique) sur peau blanche (caucasienne) que sur peau asiatique, hispanique, africaine, antillaise…
À retenir :
Chez les sujets à peau foncée :
L’érythème est moins apparent, plutôt « violet »
Les troubles de la pigmentation sont plus fréquents : séquelles hypo/hyperchromiques, lichénification sous forme de lésions hyperpigmentées épaissies, accentuation périfolliculaire
La présentation clinique peut être modifiée avec une atteinte en regard des zones d’extension
La prévalence de la dermatite atopique (eczéma atopique) chez les patients asiatiques adultes semble plus importante.
Cas clinique proposé et rédigé par Dr Dequidt, Chef de Clinique Assistante, CHU de Bordeaux, Hôpital Saint-André

(1) Bieber T. Atopic dermatitis. N Engl J Med 2008; 358: 1483–94.
(2) D’après Williams, H. C., et al. The UK Working Party's Diagnostic Criteria for Atopic Dermatitis. I. Derivation of a minimum set of discriminators for atopic dermatitis. British journal of dermatology 131.3 (1994): 383-396.
(3) Carrera, Yuri I. Lopez, et al. "Epidemiology, Diagnosis, and Treatment of Atopic Dermatitis in the Developing Countries of Asia, Africa, Latin America, and the Middle East: A Review.“ Dermatology and therapy (2019): 1-21.
Le formulaire a été envoyé avec succès !
Votre avis compte
Je souhaite recevoir des informations sur l’actualité Sanofi.
Je veux rester inform(é)e

Les scores d’évaluation de la sévérité et du retentissement de la dermatite atopique (eczéma atopique) sont variés et différents selon les pays.

La sévérité de la dermatite atopique (eczéma atopique) peut être appréciée par 3 scores 1 :

SCORAD

Score de sévérité, intensité des symptômes, critères subjectifs
qui évalue le prurit, la qualité du sommeil, sur 102.

DLQI

Score de qualité de vie en dermatologie, sur 30.

EASI

Score de sévérité topographique, intensité des symptômes, sur 72.

Dermatite
atopique
LégèreModéréesévère
SCORAD 2< 2525-50> 50
DLQI 3< 56-10> 10
EASI 41-77-21> 21

(1) Rehal B. and Armstrong A. Health outcome measures in atopic dermatitis: a systematic review of trends in disease severity and quality-of-life instruments 1985–2010. PloS one 6.4 (2011): e17520

(2) Wollenberg, A., et al. Consensus‐based European guidelines for treatment of atopic eczema (atopic dermatitis) in adults and children: part II. Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology 32.6 (2018): 850-878.

(3) Silverberg JI. et al. Severity strata for POEM, PO-SCORAD, and DLQI in US adults with atopic dermatitis. Ann Allergy Asthma Immunol. 2018 Oct;121(4):464-471.

(4) Leshem YA, et al. What the Eczema Area and Severity Index score tells us about the severity of atopic dermatitis: an interpretability study. Br J Dermatol. 2015;172(5):1353-7